17/04/2004

chapitre 62

Encore Debroux :

 

Je ne vois pas le mal.

 

Encore:

 

Quel est le problème ?

 

 

Un temps énorme était passé. La vie était devenue vieille. Le visage de Debroux avait pris tous les âges.

12:22 Écrit par cbj | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.