30/03/2004

chapitre 42

Un jour c'était fini ?, je demande. Il fallait que la mémoire de Debroux ne sorte plus des rails du cas personnel de la vie.


18:32 Écrit par cbj | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.