12/03/2004

chapitre 8

Léo Paul Debroux c'est rien. L'importance est dans la vie, les gens, leurs voitures, leurs assurances, leurs dollars, leurs vacances, leurs réseaux d'amitiés. Léo Paul Debroux passe ailleurs. Son mouvement bien que lent, amorce une descente vertigineuse vers les rocailles d'un paysage aride où séjourne son cœur. Voir. Aller voir. Debroux croyant voir, regarde scrupuleusement l'arrivage de l'ennui, la cargaison de l'ennui, le débarquement à bon port de ces tonnes d'ennui dont sa vie goulûment se régale. C'est bien choisir sa mort, c'est bien choisir sa tombe. C'est bien.



21:04 Écrit par cbj | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.