12/03/2004

chapitre 5

J'ai cru longtemps que Debroux avait besoin d'aimer pour connaître une chance, pour connaître la paix. Quand l'amour est arrivé, loin de meubler l'ennui, il a figé davantage l'activité du cœur.



20:17 Écrit par cbj | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.