12/03/2004

chapitre 13

Alors, ce trait lisse et continu, je le prends et je le brise et je l'envoie lanlaire et je le tends à nouveau et j'essaie encore, du mieux que je peux, et je le brise et je le tisse de temps et de mots et je retrouve la trame de quelqu'un de perdu. Et c'est là, et j'essaie à nouveau, je le tends, je le tisse, je le brise et je le tends et je le tisse et il se brise. Si c'était ça l'histoire de quelqu'un ?



21:08 Écrit par cbj | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.